Plus fort que ADN, mes animes en J + 90

Ces dernières années, la manière de consommer l’animation japonaise a subi une petite révolution, passant d’un mode classique à une nouvelle forme appelée le simulcast. Née d’un besoin créé par le consommateur souhaitant avoir l’accès immédiat à cette sous-culture, le simulcast permet de découvrir les épisodes d’anime à peine 1h après le Japon mais aussi d’atténuer le piratage en le prenant de court, logiquement imbattable.

Le simulcast s’est imposé comme le mode de consommation d’animes le plus populaire même si des acteurs comme Netflix ont une autre vision de la vod, préférant proposer tous les épisodes d’un coup en fin de saison, faisant fi du piratage qui sera indubitablement présent, ce qui n’est pas très malin vu qu’une bonne partie des consommateurs n’a pas envie d’attendre un peu plus de 3 mois complets pour visionner son anime.

Personnellement, ça fait déjà plusieurs années que me suis attelé à regarder des animes en simulcast et si certains adorent ce nouveau mode de consommation, moi ça ne me convient plus du tout. Forcément, suivre une trentaine de série par saison, ça devient vite compliqué de s’y retrouver surtout si comme moi, votre mémoire est parfois un peu rouillée (putain, je me suis paumé dans certains animes)

gwak

Je me suis sérieusement posé la question lors de l’automne 2015 ou deux animes se ressemblaient comme deux gouttes d’eau dans leur histoire (Rakudai no Kishi et Gakuen Asterisk) et leurs stéréotypes. Même si l’un était sympa et l’autre une bouse sans nom (Gakuen Asterisk), c’était vraiment très désagréable de suivre le même type d’histoire en parallèle chaque semaine et c’est à ce moment là que je me suis dit : « Pourquoi ne pas regarder les animes une fois tous les épisodes sortis ?! ».

Ce à quoi je me suis souvenu que Wakanim « forçait » le consommateur à suivre ses animes chaque semaine, ce qui est le but du simulcast hein mais récemment ils ont mis en place un abonnement donnant l’accès à leur catalogue sans restriction de temps (fuck yeah §) qui m’a clairement décidé à changer mon mode de consommation.

Le J+15 de ADN m’a aussi fait réfléchir sur le sujet et quitte à regarder les animes en retard, autant les regarder une fois terminé et malheureusement je comprends les personnes qui regardent leur animes autre part que sur ADN à cause du faux simulcast de la moitié de leurs séries licenciées chaque saison…

Mais surtout, cela me permettra de me concentrer sur la tonne de séries que j’ai en physique ou certaines séries déjà finies que je veux voir dans le catalogue de certains acteurs de la vod anime ainsi que les jeux dont j’ai envie de jouer. Et puis mes horaires de boulot actuels ne me permettent pas de me poser devant la tv le soir comme j’aime le faire pour regarder mes animes et en journée, je préfère faire autre chose !

reviser

J’hésitais même à complètement arrêter le visionnage de nouvelles séries vu que le simulcast force quand même les traducteurs à travailler très vite, voir trop vite alors que certains épisodes auraient nécessité plus de temps même s’ils reçoivent le matériel plusieurs jours avant la diffusion (normalement) mais ma soif d’anime est intarissable et puis la vod d’anime est vraiment un divertissement pas cher, moins de 20€ par mois pour un catalogue de folie !

Posté le 30 avril 2016 à 16:00 par freedommaner

comments powered by Disqus