The Perfect Insider : noitaminA + Inio Asano

The Perfect Insider est l’anime de saison de la case noitaminA (Animation écrit à l’envers) , case horaire de la chaîne télé japonaise Fuji TV consacrée aux animes et qui diffuse chaque jeudi soir dans la nuit un programme ciblant un public plus mûr. Le charadesign est signé Inio Asano, un mangaka alternatif dont l’ami Meloku ne cesse de faire les louanges. Les astres sont alignés pour que The Perfect Insider ou de son nom complet et barbare Subete ga F ni Naru: The Perfect Insider soit un bon divertissement, quand est il réellement ?

The Perfect Insider est à la base un light novel datant de 1996 qui fut ensuite adapté en manga en 2001 puis en visual novel ainsi qu’en drama avant d’être l’anime qu’il débarquera début Octobre 2015. Autant dire qu’il est passé par presque toutes les adaptations possibles, il ne manque plus qu’une version théâtre, opéra et film live !

Dès le début, une certaine ambiance s’installe naturellement grâce à une musique de type classique vraiment agréable mais malheureusement étant peu calé sur le sujet, je ne pourrais vous en dire plus. Mais en parlant de musique, il est impossible de ne pas souligner la qualité de l’opening (et de l’ending) qui est d’ailleurs premier de mon top de la saison automne. Utiliser des sortes de croquis/brouillons pour faire bouger et danser des personnages, le tout sur une musique entraînante de Kana-Boon, je n’ai qu’une chose à dire : artistique/10. D’après Hana (dans les commentaires), l’opening s’inspire clairement du style d’animation de Ryan Woodward (Thought of You) que je ne connaissais pas !

Une histoire teintée de mystères

Sohei Saikawa, professeur à la fac et Moe Nishinosono, fille de son mentor, vont effectuer un voyage scolaire sur une île assez spéciale ou réside Shiki Magata, une femme mystérieuse à l’intelligence tellement développé qu’elle vit cachée dans un centre de recherches placé sous haute protection. Elle va entraînée Sohei Saikawa et Moe Nishinosono dans une enquête à la recherche de la vérité autour du secret qui entoure cette scientifique de génie.

Le premier épisode est une excellente introduction au synopsis qui ne prend tout son sens qu’à la fin du dit épisode. On aurait pu directement avoir ce voyage universitaire et expliquer l’histoire autrement mais cette façon de procéder est vachement intéressante. Nos deux protagonistes se rendent sur l’île ou réside le Professeur Shiki Magata, une scientifique entourée d’un épais mystère concernant une sombre affaire de parricide.

J’avais personnellement commencer l’anime sans même avoir lu le synopsis et je pense toujours même après avoir vu l’anime qu’il ne faut pas le lire car il spoil un élément surprise important du début de l’anime et ma surprise n’en fut que plus grande lorsque l’événement se déroule, d’ailleurs vous l’aurez peut être remarqué si vous avez vu l’anime mais je n’en parle pas dans cette article afin de garder la surprise intacte !

maxresdefault

Des personnages différents et intéressants

L’héroïne alias Moe Nishinosono (paye ton nom ?!) semble talentueuse vu qu’elle est capable d’effectuer des calculs compliqués de tête à une vitesse vertigineuse, petit détail qui aura un tout petit peu d’importance à un moment mais qui pour moi montre qu’elle réfléchit de façon purement mathématique et logique alors que Mr Saikawa adopte une démarche différente. Nishinosono Moe vient d’un milieu aisé reconnaissable à ses vêtements, sa voiture de sport rouge ainsi que ses servant(e)s, elle dispose également de relations hauts placées.

En plus de poser les bases, le premier épisode pose également une histoire d’amour, l’étudiante amoureuse de son professeur sans pour autant verser dans le cliché vu que ce dernier ne réagit pas vraiment alors que c’est plus qu’évident ! Le développement de cette relation à sens unique n’est pas le thème principal de l’anime mais reste quand même fortement agréable à suivre, et c’est un mec qui déteste tout ce qui touche à la romance en général qui vous le dit.

maxresdefault (2)

Le professeur de son côté est un mec un peu spécial, il ne pense qu’à son travail et est un peu tête en l’air, rêveur alors qu’en face de lui, il n’arrive pas ou ne veut pas lire et accepter les sentiments d’une personne, c’est presque déconcertant ! Tout le long de l’anime, il fera la pub du tabac car il sera rare de ne pas le voir fumer tout le long de l’anime, peut être une des choses qui me déplaît le plus.

Le troisième personnage intéressant n’est autre que Shiki Magata, la mystérieuse scientifique qui a tuer ses parents, fut déclaré irresponsable car elle dit avoir assisté à la mort de ses parents au travers de son corps qu’elle ne contrôlait pas. Une véritable aura mystérieuse flotte au dessus de ce personnage et ce n’est pas pour déplaire à nos protagonistes qui souhaitent la rencontrer pour essayer de la comprendre.

maxresdefault (1)

Les questions philosophiques rajoutent du mystère

L’un des points forts de l’anime réside dans les questions qu’il tente de poser, on nous parle de l’homme qui aspire au bonheur, mais n’est ce pas justement le fait d’y aspirer qui nous rend malheureux ? Plusieurs plans avec les personnages autour/assis sur une chaise à la mer ainsi que le bruit des vagues et de la mer permettent également de représenter la liberté mais aussi le cycle de la vie à l’instar du rythme imposé par les vagues. Je vais peut être un peu loin et j’extrapole un peu beaucoup mais j’aime beaucoup ce genre d’anime qui pose des questions et essaye de nous faire réfléchir, certains apprécieront et d’autres non !

« Suis je aujourd’hui la même personne qu’hier ? »

L’homme se pose trois questions fondamentales pour lui : D’ou vient on ? Qui sommes nous ? Ou allons nous ? Ces 3 questions ultimes nous ramènent toujours à cette liberté tant voulue mais jamais réellement effective. Le train train quotidien, la routine font’ils que nous ne sommes pas libres, qu’est ce que la liberté ? D’ailleurs parler de liberté n’est ce pas déjà une certaine forme de prison vis à vis de la liberté elle même ?! La captivité du Professeur Magata n’est pas étrangère à ce sujet.

« Tous les hommes naissent génies puis s’enfoncent dans la médiocrité. »

Je n’ai pas la prétention de tout comprendre (malheureusement pour moi) mais j’adore quand un anime tente de me faire réfléchir et qu’en plus ça fonctionne plutôt bien, certes la cible est un peu plus mature et il faudra parfois mettre en marche le cerveau mais ça en vaut le détour ! Qu’est ce que la vie ? Que deviennent les gens après la mort ? C’est autant de questions que le Professeur Magata se posait à l’âge de 5 ans, preuve supplémentaire qu’elle était déjà en avance en étant petite.

0alcool

Après, les questions philosophiques, c’est bien beau mais Moe Nishinosono, tout ce qu’elle désire, c’est de vivre sa vie sans se poser des questions ou y penser tout le temps ! Elle souhaite profiter de ses instants de bonheur, aller manger des pâtisseries, faire des promenades, prendre l’air, vivre quoi ! C’est d’ailleurs encore un des points qui distingue l’étudiante de son professeur qui lui au contraire s’intéresse bien plus aux questions qu’à la vie en elle même. Qui a raison ? Chacun à sa propre définition et conception de la vie !

Un divertissement mature agréable et de qualité

Une aura mystérieuse plane toujours autant au dessus de cet anime que j’ai personnellement trouvé captivant jusqu’au bout même si par moment nous sommes dans le flou total quand les personnages s’adonnent à la réflexion de façon plus ou moins intense. L’intrigue avance lentement et pourtant je ne me suis pas ennuyé en regardant les 11 épisodes qui composent l’anime de The Perfect Insider. Il faut dire que l’histoire en parallèle à propos de la relation entre le professeur et son étudiante est à la fois bien tournée,amusante et agréable à suivre.

De plus l’anime emprunte des chemins plus ou moins inhabituelles et mystérieux qu’on ne voit pas souvent. Le dénouement de l’anime sans spoil est pas mal du tout même si je trouve que ça manque légèrement de piquant vu le niveau général de l’anime. Tout ça pour dire que The Perfect Insider souffle un vent de fraîcheur dans l’animation actuelle qui a tendance à faire pas mal de générique depuis quelques temps au détriment de la qualité qui malheureusement ne se vend pas toujours bien ou alors ça se saurait !

pensive

N’hésitez pas à regarder The Perfect Insider qui est disponible sur Crunchyroll, un éditeur de VOD que j’affectionne beaucoup et qui propose un travail professionnel de qualité !

Posté le 20 décembre 2015 à 16:16 par freedommaner