Que sa volonté soit faite : la théorie c’est bien mais la pratique c’est mieux.

J’ai loupé la diffusion de « Que sa volonté soit faite sur wakanim lors de sa sortie et loin de moi de cracher sur wakanim mais vu le prix pour du dématérialisé c’est hors de question d’acheter 1,2 ou 3 saisons (à plus de 18 euros la saison). Et c’est là que j’ai vu qu’il y avait les deux premières saisons disponibles en version physique dvd/bluray et le comble c’est que la version physique est moins chère que la version dématérialisé ou équivalent, abusé, il faudrait peut être faire des réductions plus ou moins importantes une fois que le « buzz est passé »….. D’ailleurs à l’heure actuelle le téléchargement définitif pour cette série n’est plus disponible sur wakanim.tv et la seule solution est de payer pour un streaming disponible pendant 30 jours puis plus rien. Peut être que certains s’en contenterons mais ce n’est pas mon cas….

coffret

Bref j’ai donc acheté les deux premières saisons regroupée dans un coffret chacune, de même taille bien entendu et assortis mais bon vu ce qu’on nous propose comme aberration par moment (changement d’éditeur d’une saison à l’autre etc..), je préférais le dire. Les coffrets font partis de la collection gold mais ça ne les empêche pas d’être de qualité plus que satisfaisante, les visuels sont sympathiques, dans le coffret de la saion 1 il y a 4 cartes postales aux couleurs de « Que sa volonté soit faite » d’offertes, petit plus sympa.

Il y a 3 dvd par saison comprenant chacun 4 épisodes avec la vf/vost soit 5 heures par saison. Pour 12€ par saison c’est plus que correct, certes le contenu est basique et plus c’est toujours mieux mais vu le prix c’est nickel pour moi. Seul point noir : le menu qui fait vachement cheap quand même, et quand on se déplace des notes de musiques (pour la saison 2 mais c’est pas mieux pour la première) horribles mais bon heureusement qu’on regarde pas le menu pendant des heures hein. Entre temps la version blu-ray est sortie, j’aurais peut être du attendre un peu mais bon ce qui est fait, est fait !

menu

L’animation est très jolie, rien à redire et en même temps c’est normal, ça vient du studio Manglobe connu principalement pour deux oeuvres majeures : Samurai Champloo et Ergo Proxy que je dois toujours voir, depuis le temps qu’on me les conseille….. Après, il existe une version manga disponible chez Kana que je n’ai tout simplement jamais vu en librairie, aucune idée de ce qui est adapté en anime, jusqu’ou, si quelqu’un peut m’éclairer j’en serais heureux !

L’opening est quand à lui très sympathique, je n’irais pas jusqu’à l’écouter en boucle comme certains mais il correspond parfaitement à l’univers et la différence de style en milieu d’opening c’est juste génial !

Le doublage français n’est pas aussi mauvais que je le pensais, ça fait juste un peu bizarre par rapport à la version originale qui comme d’habitude est tout simplement magnifique. Ouais je dirais juste ça car c’est un bonus selon moi la version française et puis la VO c’est presque toujours ce qu’il y a de mieux !

Bon passons à l’anime en lui même : Keima Katsuragi est un lycéen comme les autres, enfin pas vraiment car il est considéré comme le dieu de la drague mais pas celle de la réalité, plutôt des filles virtuels, dans les jeux vidéos. Bon rien que ça au niveau du pitch ça promet déjà des barres de rires et il semble être un loser qui n’est attiré que par les filles virtuelles, d’ailleurs il le dit lui même, les filles dans le vrai monde ne l’intéresse pas, tant mieux pour les autres et tant pis pour lui. Pendant ce temps là aux Enfers, on essaye de capturer « des âmes en fuite » (sorte de démon se nichant dans la faille du coeur des jeunes filles) mais ça ne fonctionne pas si bien que ça. C’est à ce moment qu’une démone chasseresse d’esprits au potentiel kawaii « over 9000 » nommée Elsy débarque devant Keima qui a malencontreusement accepté un contrat le liant à elle même et le Diable en personne. Le seul moyen pour lui de retrouver une vie paisible et de ne pas mourir prématurément sera de draguer de véritables filles afin de combler la faille de leur coeur et faire ressortir l’âme en fuite qui se réfugie dans ses failles, chose qui ne sera pas si facile car Elsy est en quelque sorte un peu débutante…

Franchement rien qu’avec le synopsis ça donne déjà l’eau à la bouche, j’avais le pressentiment que ça allait être génial,on sent directement que ça va être marrant. Un mec qui ne connaît que la théorie de la drague qu’il a pratiqué uniquement dans des jeux vidéos et qui va devoir draguer de véritables nanas, FUN INCOMING et c’est terrible, ça fait mouche directement et dès le premier épisode !

Tant qu’il y a de la vie et des points de sauvegarde, il y a de l’espoir !

Après, le déroulement des épisodes est au départ assez classique car à chaque fois il se retrouve à devoir draguer une nana d’une manière différent en fonction de son caractère. C’est pas mal mais un peu trop linéaire. Heureusement ce n’est pas comme ça pour les deux saisons, à un moment ça devient un peu plus dynamique et le côté linéaire se fait moins ressentir. Enfin même avec le côté linéaire ça n’en reste pas moins terrible, c’est juste que je trouvais ça un peu trop classique.

Elsy est un personnage classique ultra connue dit « bonne, gentille, kawaii mais conne », elle se trimbale partout avec un balai car oui son atout c’est de savoir faire le ménage à la perfection depuis 300 ans, wahou ! Par contre c’est un véritable boulet concernant la chasse des âmes en peine.

quesavolontesoitfaite4

Keima lui par contre c’est un peu l’asocial dont tout le monde se moque car il ne fait que jouer à ses jeux de simulations amoureuses, mais il s’en fiche et ce côté est pas hyper développé car c’est pas le but de lui foutre la honte quoi qu’un tout petit peu mais à des fins comiques. Forcé de devoir draguer les vraies filles, il va vite comprendre que ce n’est pas totalement la même chose et va essuyer quelques plâtres. Sauf qu’il va quand même finir par réussir et à plusieurs reprises avec une certaine classe je dois l’avouer. Comme quoi les jeux vidéos c’est pas forcément mauvais hein mais bon faut pas se limiter à ça : La théorie c’est bien mais la pratique c’est mieux. Il a aussi un peu la classe au vue de ses vêtements, il me fait pensé un peu à Lelouch dans Code Geass vu ses postures, ses habits et son intelligence qu’il n’utilise que lorsque son temps de jeu est en danger. Il joue même pendant les cours, les profs ayant arrêter d’espérer le faire décrocher de sa console car ils ne peuvent même pas parler de ses résultats décevants, il obtient la note maximum quand il s’agit de pouvoir continuer à jouer !

quesavolontesoitfaite

C’est une comédie que j’ai trouvé vraiment très drôle et ça se laisse regarder avec plaisir, j’ai un indicateur qui me dit tout de suite si j’aime ou pas un manga : c’est de ne pas voir le temps passé lorsque je regarde un anime. Si je regarde plusieurs fois le temps qui s’est écoulé pendant un épisode, c’est que je n’ai pas encore accroché ou que je n’aime pas mais ici c’est l’inverse, je n’ai pas vu le temps passé entre les épisodes et j’ai tout regardé d’une traite. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est l’animé de l’année (de sa sortie) ou l’anime ultime mais ça reste vraiment très bon, à regarder : léger, frais et le côté « romance légère » ne m’a pas gêné du tout ! J’attends avec impatience la saison 3 en version physique si toutefois elle voit le jour dans la collection gold/saphir….

Posté le 30 décembre 2014 à 17:05 par freedommaner

comments powered by Disqus